Travaux

De nouveaux quartiers rejoignent le SDAL

Afin de limiter son impact sur l’environnement et de favoriser les économies d’énergie tout en continuant de garantir à chacun confort et sécurité, la Ville met progressivement en place un éclairage raisonné de ses voies publiques. Cet été, de nouveaux secteurs vont également voir modifier leur éclairage nocturne.

Publié le

Après les retours positifs des quartiers pilotes dans le cadre de la généralisation de l’extinction de l’éclairage public, cet été, de nouveaux quartiers verront une extinction de l’éclairage public de minuit à 5h30.

Les secteurs concernés sont :

  • Rue du Terte Princeau, rue des frênes
  • Route de la Marquellerais
  • Hameau de la Chézine, rue Jean-Baptiste Camille Corot, allée Claude Monet, allée Auguste Renoir
  • Rue de la Chézine
  • Lotissement de la grande vigne
  • Haut de la Clunais, Route de Saint Savin
  • Rue Henri de la Patellière, rue de la Récuse, rue François Morin
  • Rue Henri Matisse
  • Chemin de la Garenne
  • Rue du Châtelet, rue de la Garguillière, impasse du Châtelet, rue du Haut Pré
  • Chemin de la Garotine
  • Place Foch, rue de la fosse, rue Lamartine, rue Lafayette, rue du sillon, rue François Dorvault, rue Pasteur, rue Jeanne d’Arc, boulevard de Verdun, rue Aristide Briand, rue de la Fontaine, rue de la gare, rue Lammenais
  • Rue Abel Durand
  • Rue de la Guilletière
  • Rue des granges, chemin de Bellevue, chemin des bonnes dames
  • ZAC de la chênaie, avenue des camélias, rue des hortensias, rue des églantiers, allée des lavandes, allée des aubépines, allée des daphnés, avenue des camélias, allée des troènes, rue des argousiers, allées des fuchsias
  • Route de la Clunais

À l’extinction nocturne de ces secteurs va s’ajouter le remplacement de 95 points lumineux par une technologie LED 4 à 5 fois moins énergivore.

Pour rappel, le Schéma Directeur d’Aménagement Lumière répond aux enjeux écologiques, économiques, esthétiques, sécuritaires et sociaux, en questionnant l’éclairage public en milieu urbain et péri urbain. Ce dispositif doit permettre de proposer un éclairage raisonné et sécurisant aux usagers, de mettre en valeur le patrimoine architectural, de créer une identité nocturne propre à la commune, de favoriser les économies d’énergie, de respecter la biodiversité du territoire, de prendre en compte les projets de développement de la commune, et de maintenir et favoriser le confort et la sécurité des usagers sur l’espace public.

Le développement du Schéma Directeur d’Aménagement Lumière de la commune devra permettre de réduire significativement la consommation d’énergie et de réduire les nuisances environnementales pour la faune locale.

L’ajout de ces nouveaux quartiers permettra une économie de près de 300 000 kWh/an soit une économie de plus de 41 000€ par an.